Partie 3

Et voilà que tombent les feuilles
Rouge amer sous le soleil
Noirceur du matin
Automne ! quand tu me tiens

L’émerveillement devant la nature
Redevenir une enfant
Regarder vivre les immatures
Coup d’œil furtif des parents

Le vent caresse ma peau
Le froid me fouette les sangs
Heureuse je suis, d’être là
Savourant le moment présent

Dans tes yeux de bohème refoulé
J’ai vu l’étincelle s’allumer
D’être là, silencieux, observant
Profitant de tous les instants

Au travers de ce ciel gris
Le soleil était de la partie
Je le vois, il m'ébloui
Dis? Tu l'as vu toi aussi ?

En regardant vers le ciel
J’aurais aimé être cet oiseau
Voler toujours plus haut
Sentir la liberté sur mes ailes

Mais, une ombre au tableau
Exhibition de trophées
Clic, clic, v’la ta photo
Tuer pour tuer, t’es un héros!

J’aime mieux me détourner
Oublier ces images blessantes
N'oser imaginer que c'est peut-être la fin
Qui de par le monde, nous hante

Et voilà un menu de faits importants
Mais si parfaits pour les hommes ordinaires
Qu’ordinairement de tels événements
Sont réfutés comme étant extraordinaires

Make your own free website on Tripod.com